CENTRE SIMON WIESENTHAL
SIMON WIESENTHAL CENTRE
CENTRO SIMON WIESENTHAL
64, avenue Marceau
75008 Paris
Tel. +33 (0) 1 47 23 76 37
Fax: +33 (0) 1 47 20 84 01
E-mail: csweurope@compuserve.com

FOR IMMEDIATE RELEASE


Wiesenthal Centre to InterContinental Hotels Group PLC: "Berchtesgaden Not 'a Treat...a Cosy Spot for Relaxation'. Scenic Beauty Cannot Banalize its Association with Adolf Hitler"

Paris, 9 February 2005

The Winter 2005 (sic) InterContinental Hotels magazine Highstyle carries an article entitled "Berchtesgaden: It's not just a peak, it's a treat" (pp 30-31).

The section, "what should the visitor see?" thrills to "the woodland and meadows", "mountain goats, marmots...golden eagle...one of the most beautiful (ski) pistes in Europe", "for a unique experience, take a tour of the Salzbergwerk salt mines. Visitors change into a protective kit and descend into the bowels of the earth."

The section, "what about nightlife?" speaks of "restaurants and beer halls that provide a cosy spot...(for) a display of thigh-slapping local dancing."

The paragraph "Did you know?" tells us of "the so-called Echo Wall. It is a particularly fine spot for yodelling."

In a letter to InterContinental Hotels Group PLC Chairman, David Webster, the Simon Wiesenthal Centre Director for International Liaison, Dr. Shimon Samuels noted that "in your own foreword to the magazine (page 4), you explain that 'this season sees the opening of the state-of-the-art Intercontinental Resort Berchtesgaden, offering cutting-edge conference facilities, coupled with breathtaking mountain scenery. The hotel will also house a Finnish sauna and treatment room, making it the ideal spot for a bit of relaxation.'

Samuels continued, "unfortunately, Berchtesgaden holds a rather more sinister significance than a 'treat', 'ski piste', 'thigh-slapping local dancing' and 'yodelling.'

He added that "it was the seat of evil, where Adolf Hitler, Hermann Goering, Joseph Goebbels and the Nazi leadership took most of the decisions that cost the world 70 million lives."

Samuels recalled that "a decade ago, I visited Berchtesgaden with BBC television and engaged in a debate with the German Institute for Contemporary History in Munich on how best to prevent the banalization committed by your magazine and, thereby, ensure that every visitor include in his itinerary the Berchtesgaden Documentation Center and the memorial to the victims of Nazism."

The letter stressed that "ironically, your exercise in geographical revisionism coincides with the 60th anniversary of the liberation of Auschwitz-Birkenau and the other extermination camps in which millions, indeed, descended 'into the bowels of the earth', never to return."

The Centre understood that "while you would prefer to present your hotel as 'the ideal spot for a bit of relaxation', this should not be at the cost of casting the notorious recent history of Berchtesgaden to oblivion. This dishonours the memory of all the victims of Nazism, offends the survivors and teaches tomorrow's murderers that scenic beauty can camouflage and efface their atrocities."

The Centre also urged InterContinental Hotels Group PLC "to undo this damage to put the record straight."


For further information, please contact Dr. Samuels at +33 6 09 77 01 58.


CENTRE SIMON WIESENTHAL
SIMON WIESENTHAL CENTRE
CENTRO SIMON WIESENTHAL
64 avenue Marceau
75008 Paris 
Tel. +33(0) 1 47237637 
Fax: +33 (0)1 47208401
E-mail: csweurope@compuserve.com

Pour diffusion immédiate

Le Centre Wiesenthal aux Hôtels InterContinental - Groupe PLC: " Berchtesgaden n'est pas 'un régal... un lieu de détente accueillant pour la relaxation '. La beauté du panorama ne peut banaliser son identification avec Hitler " .

Paris, le 9 février 2005

Le magazine d'hiver 2005 (sic) 'Highstyle' des Hôtels InterContinental comporte un article (pp 30-31) intitulé : " Berchtesgaden n'est pas seulement un sommet, c'est un régal ".

La section " A voir par le visiteur " fait vibrer " au paysage de forêts et de prairies ",  " chèvres des Alpes, marmottes... aigles dorés  ...et parmi les plus belles pistes de ski d'Europe ",  "  et l'expérience unique d'une visite des mines de sel du  Salzbergwerk. Les visiteurs revêtent une tenue de protection et descendent dans les entrailles de la terre". 

La section  " Où passer la soirée? " parle de "restaurants et brasseries qui offrent un lieu accueillant ... pour une démonstration de danses locales de tape cuisses."

Le paragraphe "Le saviez-vous?" parle du " bien nommé Mur d'écho. C'est surtout un endroit particulièrement adapté au yodling."

Dans une lettre à M. David Webster, président des Hôtels InterContinental - Groupe PLC,  le directeur pour les relations internationales du Simon Wiesenthal,  M.  Shimon Samuels a fait remarquer que :  "  dans votre préface au magazine (page 4), vous expliquez que " cette saison voit l'ouverture du Resort de l'art de vivre Intercontinental Berchtesgaden, qui offre des possibilités de conférences hors normes associées à un panorama de montagnes à couper le souffle. Cet hôtel disposera aussi d'un sauna finlandais et d'une salle de traitement pour en faire un lieu idéal pour un moment de détente ".

Et Shimon Samuels de poursuivre que " malheureusement, Berchtesgaden comporte une signification bien plus sinistre que celle de 'régal', ' piste de ski', ' danse de tape cuisses' et 'yodel' ".

Il a ajouté " qu'il s'agissait du siège du Démon, là où Adolf Hitler, Hermann Goering, Joseph Goebbels et les dirigeants nazis prirent la plupart des décisions qui coûtèrent au monde 70 millions de morts ".

Shimon Samuels a rappelé " qu'il y a une décennie, [il] avait visité Berchtesgaden avec la chaîne de télévision BBC et qu'il avait débattu avec l'Institut allemand d'Histoire contemporaine de Munich  sur les moyens d'empêcher la banalisation telle que [votre] magazine le fait, et s'assurer de plus que chaque visiteur inclue dans son itinéraire le Centre de documentation de Berchtesgaden et le Mémorial aux victimes du nazisme ". 

La lettre insistait que "  par ironie, votre exercice de révisionnisme géographique coïncide avec le 60ème anniversaire de la libération d'Auschwitz-Birkenau et autres camps d'extermination dans lesquels des millions d'individus sont descendus dans les " entrailles de la Terre " pour n'en jamais revenir ".

Le Centre Wiesenthal a toutefois compris que : " tandis que vous préféreriez présenter votre hôtel comme un lieu idéal pour un moment de relaxation ", cela ne doit pas se faire au prix de la relégation aux oubliettes de l'histoire récente bien connu de Berchtesgaden. Cela déshonore la mémoire de toutes les victimes du nazisme, offense les survivants et enseigne aux assassins de demain que la beauté du paysage peut dissimuler et effacer leurs atrocités ".

Le Centre a aussi pressé les Hôtels InterContinental - groupe PLC de " réparer ce préjudice et remettre les choses en ordre ".

Pour plus d'informations, veuillez contacter  M. Samuels au  +33 6 09 77 01 58.